MES CONSEILS DU MOIS

Posté dans : BLOG 0

LES RÉCOLTES ET LES PLANTATIONS À FAIRE EN JUIN

 
L’Iris d’Allemagne ou GERMANICA

Il est aussi connu sous le nom d’Iris des Jardins, il a été immortalisé par Van Gogh et Monet dans leurs tableaux. Il est appelé ainsi car il était présent sur l’emblème héraldique de nombreux seigneurs du Saint Empire Germanique au Moyen-Age. Sa floraison se termine.

Auparavant, il était connu par sa vertu diurétique. Il était préconisée pour traiter diverses maladies : bronchites, asthme, toux. C’était un anti-inflammatoire, expectorant et antiseptique. En outre, c’était un vermifuge efficace. Conditionné en poudre, l’iris d’Allemagne convient pour apaiser les affections de la vessie, du foie et des poumons. Il est également préconisé pour traiter les infections respiratoires : bronchite, coqueluche, asthme, etc. Aujourd’hui, il est aussi utilisé en parfumerie et en cosmétologie. Ces racines conviennent pour préparer diverses crèmes et huiles essentielles, si ces fleurs sont utiles pour réaliser du parfum.

Poudre : Son rhizome soulage les affections de la vessie, du foie et du poumon.

Le rhizome frais peut être utilisé en tant que vermifuge et purgatif.

L’infusion de racine d’iris bue avec du miel, du vinaigre est utilisé pour calmer la toux et le rhume. Elle permet également de soulager les indigestions.

Le Jasmin officinal

Sa floraison est de juin à septembre (c’est la deuxième). Il soigne l’anxiété et le stress. Les insomnies et le sommeil. Les dépressions légères. Seule sa fleur se cuisine, sinon il apparaît dans des thés. Ne pas consommer son huile essentielle.

L’Amande

1ère récolte de juin à juillet. Ses fleurs et ses feuilles soulagent les affections bronchopulmonaires. La décoction est anti-oxydante et facilite la digestion. Elle est riche en Vitamines E. Excellente en cuisine dans les pâtisseries surtout.

Le Bleuet sauvage ou Barbeau Bleu

Ses jolies fleurs bleues apparaissent en juin pour disparaître en juillet. Il soigne les yeux. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 et 3).

Le Céleri Rave

Cette ombellifère est bisannuelle, en effet ses fleurs vertes ou blanches ne fleurissent qu’à partir de la deuxième année d’avril à juin. Il soigne l’arthrite. La cystite. La goutte. Les rhumatismes. (Voir mon livre de cuisine Tome 2).

L’Echinacée

Fleurissement de juin à septembre. Elle soigne l’acné et les furoncles. L’angine, les refroidissements et la grippe. Les pétales sont comestibles, mais je n’ai pas trouvé de recettes.

Le Mélilot

Appelé aussi “Trèfle d’odeur!” souvent utilisé en engrais vert et dans la cuisine. Plantation de mars à septembre. Ses fleurs jaunes pendantes et surtout très odorantes (on dit que cela peut évoquer le parfum de la vanille) sont présentes de juin à septembre. Il soigne les insomnies légères. Les insuffisances veineuses et les varices. Le réveil nocturne chez les enfants de 0 à 6 ans. (Livre de Cuisine Tome 3).

L’Aigremoine

Petite touche de jaune de juin à septembre. Elle soigne l’angine, la diarrhée, l’enrouement, les entorses, la vésicule biliaire, la grippe et les jambes lourdes. Les jeunes pousses ne sont mangées qu’au Japon. (Voir mon livre de Soins).

La Figue

Ses fruits arrivent sur nos étals de juin à octobre. Elle soigne l’asthme, l’angine, la bronchite, le rhume et la trachéite. Le panaris. Les aphtes. Les verrues. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

Le Lys de la Madone

Fleurs blanches de juin à juillet. Il soigne les problèmes de peau, les gerçures, les couperoses et les rides. Excellent contre les rhumatismes. Je n’ai pas trouvé de recette pour cette plante, j’en recherche. Il paraît que son bulbe a un goût poivré.

La Guimauve officinale ou Althéa officinal

On récolte sa racine de juin à octobre. Elle soigne les bronchites et les petites brûlures. Chez les enfants: dents et constipation. Tout est bon dans cette plante mais je n’ai pas trouvé de recettes.(Voir mon livre de Soins).

L’Aunée Officinale ou Grande Aunée

Floraison de juin à août. Elle soigne la bronchite et la toux. Trop amère elle n’apparaît que dans certaine liqueur et gâteaux.

La Bétoine

Effloraison de juin à octobre. Ne pas utiliser si vous êtes enceinte, allaitante et si vous souffrez de problèmes de tension (basse). Elle soigne les maux de tête. Ses jeunes feuilles et jeunes pousses étaient, utilisées, jadis en salade. On prisait ses feuilles en tabac d’où son nom Tabac des soldats.

La Pomme de terre

Cette plante médicinale chère aux grands-mère se récolte de juin à septembre. Elle soigne les échardes. L’urticaire. Les brûlures des coups de soleil et d’estomac. Bien utile en cuisine (Voir mon livre de Soins – Recettes de grand-mères).

L’Estragon

Plantation d’avril à septembre. Ramassage de ses feuilles jusqu’en septembre. Il soigne la migraine, l’indigestion, le hoquet et les troubles digestifs. (Voir mon livre de cuisine Tome 2).

Le Chardon-Marie

Floraison de juin à août. Il soigne l’appétit, la digestion, la gueule de bois et la vésicule biliaire. Utilisé pour protéger et stimuler le foie. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

La Salicaire ou Herbe aux coliques

Épanouissement de juin à août. Elle soigne la diarrhée pour les enfants de 0 à 6 ans. Jadis utilisée dans des salades mais plus aucune recettes et un soupçon d’acidité l’ont fait disparaître de nos assiettes. (Voir mon livre de Soins).

La Grande Mauve ou Mauve Sylvestre

La présence de ses jolies fleurs mauves et sa récolte de feuilles et fleurs se font de juin à octobre. Elle soigne la bronchiolite, la toux et la gastro chez les enfants de 0 à 6 ans. Maux de gorge et respiration. Utilisation d’une lotion pour la conjonctivite. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

La Saponaire

Floraison de juin à juillet. Récolte des parties aériennes en été. Elle soigne l’acné et la goutte. Non comestible. S’utilise seulement dans des savons et shampoing naturels.

La Tanaisie ou Herbe aux vers

Les feuilles se récoltent de mai à juin. Elle soigne les maux d’estomac et est une excellente vermifuge. On la trouve aussi dans la célèbre Bénédictine. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 et 3).

La Bardane ou Herbe aux teigneux

Ses fleurs violettes sont présentes de juin à août et leur récolte est de juin à septembre. Elle soigne la mycose, la néphrite, les orgelets, les peaux grasses et les piqûres de tiques. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

La Reine des Prés ou Herbe aux abeilles

Récolte des fleurs dès leur floraison de juin à août. Récolte de la partie haute de la plante (sommités florales) entre mi-juin et fin juillet. Elle soigne la gastro et l’acidité gastrique. Excellente contre le rhume. Ne pas utiliser en cas d’allergie à l’aspirine. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

Le Millepertuis officinal ou Herbe de la Saint Jean

Floraison de juin à septembre, quant à sa récolte elle est aussi juin. Il soigne l’anxiété et la dépression. Il soulage les jambes lourdes. Il atténue les migraines (hors névralgie). Attention, ne prendre aucun autre médicament comme la pilule en même temps. Faire attention au soleil. Non comestible. Livre de Soins.

L’Achillée Millefeuille

Récolte des fleurs durant leur période de floraison, juin à octobre), quant aux feuilles privilégiez les jeunes (elles sont moins amères) dès le printemps. Il soigne les coupures et les plaies. Les brûlures. Les dartres et la gale. La fièvre forte. Les jambes lourdes et les varices. Les règles douloureuses. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

La Menthe poivrée

Sa première coupe est en juin, la deuxième sera en juillet. Elle soigne les crampes d’estomac et l’indigestion. Le hoquet, la gastro, les maux de têtes avec nausées, les règles douloureuses, le mal des transport et la respiration. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 + Soins).

Le Basilic

Sa plantation est de février à juillet. Sa floraison est de juin à septembre, quant à sa récolte, elle cessera en novembre. Il soigne la boulimie, les calculs biliaires, la flatulence, les migraines et les piqûres de moustiques. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 + Soins).

Le Sureau noir

Nous sommes en pleine floraison de cet arbuste qui sent si fort, que parfois cela en est entêtant. Une première récolte de ses fleurs et baies en juin. Ne pas confondre avec le yèble. Ne pas utiliser en cas d’allaitement et si l’on est enceinte. Il soigne les brûlures, la goutte et l’urticaire. Excellent contre la fièvre, la grippe, le rhume des foins et la trachéite. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

L’Abricot

Sa récolte est de juin à août. Il soigne l’anémie et les crampes musculaires. Il est très riche en vitamine A et est un excellent allié durant la grossesse. Remarquable contre l’acné. Ne pas consommer sa graine, même à faible dose, elle est très toxique. (Voir mon livre de cuisine Tome 2).

La Verveine officinale

Floraison de juin à septembre, il en est de même pour sa récolte. Elle soigne la tension nerveuse et est un excellent tonique du système nerveux et digestif. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 + Soins).

La Jacée Centaurée

Floraison de juin à octobre. Elle soigne la conjonctivite et l’irritation des yeux. Excellente contre les digestions difficiles. Sa racine est utilisée comme de la réglisse.

L’Hysope

Sa floraison commence en juin pour se terminer en septembre. Récolte de mai à octobre. Elle soigne l’asthme et la bronchite. Très bon pour la digestion. Avec les feuilles fraîches on soigne les ecchymoses. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2).

La Fraise des Bois

Ses jolies petites fleurs blanches apparaissent dans les bois de mai à septembre, quant à sa récolte elle débute en juin et se finie en octobre. Elle soigne les angine et la fièvre. Excellente contre l’arthrite et la diarrhée. Ne pas utiliser en cas d’allergie aux fraises. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3).

Le Sisymbre ou Herbe au chantre

Estivation jaune de mai à septembre. Il soigne les enrouements et les extinctions de voix. Il soulage les inflammations du larynx et du pharynx. Les feuilles de sisymbre sont comestibles crues ou cuites et rappelle la saveur du chou, son cousin. Les graines sont utilisées en moutarde.

Le Gaillet Gratteron

Sa floraison débute en juin et va jusqu’en octobre. Ne pas en utiliser si on souffre du foie. Il soigne l’eczéma et le psoriasis. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3).

L’Arnica

Ses fleurs sont odorantes et mellifères et sont présentes de mai à août. Il soigne les angines de poitrine. Les douleurs musculaires et les contusions. Non comestible. (Voir mon Livre de Soins).

La Benoîte

Elle ressemble au Bouton D’or mais n’en est pas une, elle ajoute une couleur jaune de plus dans nos jardins et bois de mai à septembre. Les racines peuvent être récoltées toute l’année même s’il est préférable de le faire en automne. Elle soigne la diarrhée. Les plaies. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3).

Le Lin

Sa jolie floraison bleue cessera en août. Il soigne les abcès. Les calculs biliaires. Les maux de gorge. La constipation. L’obésité. La pleurésie. La scarlatine chez les enfants de 0 à 6 ans. Les ulcères gastriques. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 + Soins).

L’Armoise

Floraison de juin à juillet et récolte en juin. A éviter durant la grossesse. Ne convient pas aux enfants de moins de 12 ans, sauf avis médical contraire. Elle soigne les règles douloureuses et est un excellent vermifuge. Son goût est assez amer, on la trouve dans certaine liqueur et comme condiment frais. Elle parfume la viande et les poissons. (Livre de Cuisine Tome 3).

Le Trèfle Rouge ou Rose

Ses fleurs violettes sucrées viennent nous rendre visite jusqu’en septembre. Ne pas utiliser cette plante si on est enceinte, allaitante et surtout si on a eu un cancer du sein. Ne pas l’utiliser en même temps qu’un médicament anticoagulant. Il soigne l’eczéma et le psoriasis. Excellent contre la toux. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3).

La Mélisse ou Menthe citronnelle

Récolte de mai à octobre. Elle soigne l’anxiété, le stress, la colique, les spasmes de l’estomac, la migraine, les nausées et l’herpès. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 + Soins).

La Ballote Negra

Ses petites fleurs violettes aux calices bruns seront présentes de mai à juin, voire juillet sous certain climat. Elle soigne les vomissements. Non comestible. (Livre de Soins).

La Chicorée sauvage ou Barbe de Capucin

On la plante d’avril à août. Ses fleurs bleues apparaissent de mai à août. Elle soigne la digestion et les ballonnements. La jaunisse. L’anorexie. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

Le Carvi ou Cumin des Prés

Plantation de mai à septembre et floraison de mai à août. Il soigne les colique et est excellent pour la lactation. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

La Sauge officinale

Repiquage d’avril à juillet. Ses fleurs en épi d’un bleu violacée parfois rose clair ou blanc seront dans nos jardins de mai à août. Elle soigne l’anémie. Les aphtes. Les furoncles. La gingivite. La laryngite. Les bouffées de chaleur (ménopause). L’ostéoporose. Les points noirs. Les ronflements. La transpiration. Très bon pour la convalescence. Ne pas en mettre trop sinon il y a un goût amer. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 + Soins). La cuisine bien sûre est faite avec de la sauge non officinale.

La Valériane officinale

Fleurs blanches allant sur le rose clair de mai à septembre. Elle soigne la boulimie, les angoisses, la dépression et les crampes musculaires. Les fleurs sont parfois utilisées dans certaines salades comme décoration, mais cette plante est carrément interdite à la consommation culinaire dans certains pays. (Livre de Soins).

L’Oignon

Récolte de mai à novembre. Il soigne les otites. La forte fièvre. Il se trouve dans mon livre de Soins avec les remèdes de Grands-Mères.

L’Angélique

Récolte de mai à août. Elle soigne l’aérophagie, les ballonnements et la boulimie. Fortement déconseillée pendant la grossesse et lors d’une exposition au soleil si l’on suit un traitement à base d’angélique. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3 (Sylvestre) + Soins).

La Camomille Allemande ou Matricaire

Elle a un aspect de pâquerette mais cela n’en est pas une, ses fleurs sont présentes jusqu’en septembre. Elle soigne les brûlures superficielles. Les orgelets et le prurit. La goutte. Les inflammations des yeux. La constipation, les spasmes stomacaux et les ulcères gastriques. Les gencives. La nausée matinale. La rhinite. Le torticolis. La crampe musculaire. La conjonctivite, poussée ces dents, laryngite, régurgitation et sommeil agité chez les enfants de 0 à 6 ans. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

La Myrtille

Petites clochettes de couleur blanches ou roses qui pointent leurs nez de mai à août, quant à sa récolte elle débute en juin pour se finir en octobre. Elle soigne la diarrhée. Les maux de gorge. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2).

Le Houblon

Les mâles portent des fleurs en forme de petits panicules et les femelles de petits cônes parfumés qui apparaissent de mai à septembre. Il soigne l’anorexie. Le surmenage. L’insomnie. Le sommeil agité chez les enfants de 0 à 6 ans. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 + Soins).

Le Géranium sauvage ou Herbe à Robert

En premier lieu, c’est sa drôle de fleur, variant entre rose clair ou mauve qui sera parmi nous de mai à septembre. Il soigne l’angine, les blessures, coupures et irritations cutanées. Ses jeunes pousses et ses feuilles se cuisinent en salade, mais hélas je n’ai pas trouvé de recettes.

La Capucine

Ses fleurs oranges ou jaunes et parfois presque rouges débarquent de mai à octobre. Elle soigne la grippe, les refroidissements, la toux et la bronchite. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2).

Le Lilas commun ou Officinal

C’est le violet qui est médicinal, surtout ne jamais utiliser le blanc, il est toxique.

Sa floraison est d’avril à septembre. Il soigne la fièvre (Fébrifuge excellent). Très efficace contre les congestions hépatiques comme la crise de foie, il permet à celui-ci de mieux éliminer les toxines et autres déchets. En usage externe il soulage la goutte et les rhumatismes. C’est un sédatif et un calmant contre les névralgies. Il stimule comme le pissenlit l’appétit. (Voir mon livre de Cuisine Tome 3).

La Pivoine officinale

Floraison d’avril à septembre. Déconseillée pendant la grossesse. A utiliser que sur avis médical. Elle soigne l’épilepsie depuis l’Antiquité. (Voir mon livre de Cuisine Tome 3).

  • en Infusion : 20g de racines séchées / 1 litre d’eau (2 à 3 tasses maximum / jour), à laisser infuser 10mn : à prendre avant chaque repas contre la nervosité.

  • en Décoction : 20g de racines séchées / 1 litre d’eau (2 à 3 tasses maximum / jour), à faire bouillir 15 minutes et laisser infuser 10mn : à prendre avant chaque repas contre la nervosité.

  • en Poudre de Racines : pour apaiser les cuirs chevelus sujets à démangeaisons, elle sert de base pour fabriquer des lotions anti-pelliculaires, des masques capillaires, des shampooings secs.

  • en Homéopathie : les granules de Paeonia officinalis servent à soulager les douleurs intestinales et anales.

  • en Sirop : les fleurs servent à la préparation d’un sirop calmant, notamment en cas de toux : 3 à 4 cuillères à soupe par jour. Il se prépare comme une infusion en jetant 75g de fleurs séchées dans un litre d’eau bouillante, que vous laisserez infuser 6h. Ensuite, il vous faudra filtrer puis ajouter 1,7kg de sucre et porter à ébullition.

Le Cassis

Récolte de juin à août. Il soigne l’arthrite et l’arthrose. L’estomac. Les panaris. Les piqûres d’insectes. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2).

Le Souci ou Calendula

Floraison d’avril à octobre. Il soigne les aphtes, les petites brûlures, la colite, les coups de soleil, les plaies, la fièvre et l’herpès. La colite, la conjonctivite, l’impétigo et les croûtes de lait chez les enfants de 0 à 6 ans. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 + Soins).

L’Artichaut

Sa récolte cesse en septembre. Il soigne la crise de foie et l’artériosclérose. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 + Soins).

L’Ortie

Récolte d’avril à novembre. Elle soigne l’anémie, l’asthme, les calculs (vessies), la cystite, la peau, le psoriasis et l’urticaire, la sciatique et les rhumatismes et la rhinite. Est excellente pour l’allaitement, la lactation et l’accouchement. On l’utilise pour les enfants pour ses propriétés appétitives. Recettes de grand-mère pour la chute des cheveux et les pellicules. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

L’Olivier

Floraison d’avril à juillet. Il soigne la cellulite. Excellent pour les cheveux. Les lèvres gercées et les mains abîmées ainsi que les ongles incarnés. Le torticolis. Les vergetures. Les croûtes de lait chez les enfants de 0 à 6 ans. On le trouve dans beaucoup de plat et dans des soins de beautés maison. (Livre de Soins).

L’Aubépine

Fin de sa jolie floraison. Elle soigne l’acouphène, l’angine de poitrine, les angoisses, le cœur (nervosité), les vertiges, l’hyperactivité et aide les défenses immunitaires. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

L’Aneth

Il se plante de janvier à décembre. Il se récolte d’avril à octobre. Il soigne les coliques et la digestion. Excellent contre l’insomnie.

L’Aspérule odorante

Floraison d’avril à juillet. A forte dose, elle provoque des maux de tête et des troubles digestifs. Bien faire sécher sa cueillette afin d’éviter les moisissures (anti-vitamine K) qui provoque de graves hémorragies. Elle soigne la jaunisse. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3).

La Lavande

Floraison d’avril à septembre. Elle soigne les aoûtats et les poux qu’elle fait fuir (ils détestent son odeur). Les contusions et les courbatures. La coqueluche, les contusions et les oreillons chez les enfants de 0 à 6 ans. Elle aide à lutter contre les pellicules. Excellente contre les migraines. Très bien, aussi pour les vertiges. On peut l’utiliser, aussi, contre des piqûres d’insectes. Elle lute contre l’indigestion et la fatigue nerveuse. (Voir mon livre de Cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

L’Alliaire officinale

Fin de sa floraison et de sa récolte. Elle soigne l’eczéma, les dermatoses, les gencives et la bronchite. Déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3).

La Livèche

Sa récolte est d’avril à octobre. Ne pas l’utiliser si l’on est enceinte et si l’on souffre d’affection rénale. Elle soigne les problèmes digestif et est excellente contre la toux. On la cuisine en accompagnement de flan, de moules et pain de viande.

Le Tilleul

Récolte d’avril à juillet. Il soigne l’angine. Les calculs rénaux. Pour les enfants de 0 à 6 ans : la grippe, la migraine, les refroidissements, la scarlatine et le sommeil agité. Les palpitations. La peau. Le stress. La tension nerveuse. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2+ Soins).

Le Coquelicot

Sa floraison est d’avril à juillet. Il soigne la bronchite et la toux. Excellent contre l’insomnie surtout celle des enfants. Très bon aussi contre les panaris. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3).

Le Fenouil officinal ou Fenouil des jardins

Sa récolte est d’avril à octobre. Il soigne l’appétit et l’obésité. La bronchiolite, les coliques et les régurgitations chez les enfants de 0 à 6 ans. La conjonctivite. L’enrouement. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 (c’est le Fenouil Bulbeux qui se mange) + Soins).

L’Églantier

Cueillette et efflorescence d’avril à juillet. Il soigne les carences en vitamines et aide les défenses immunitaires. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

Le Cerfeuil officinal

Sa récolte est d’avril à septembre. Il soigne les irritation des yeux (en infusion). Cette plante aromatique a des propriétés apéritives, dépuratives, diurétiques, stimulantes. Il contient également une huile essentielle, de la vitamine C et des sels minéraux.

En cuisine, le cerfeuil bulbeux aromatise des plats salés, des salades, des crudités, des potages, des sauces, des légumes, les viandes et les grillades, mais aussi les poissons, les omelettes, etc. Il est préférable de hacher finement les feuilles et de les consommer fraîches pour ne pas perdre l’arôme une fois séchées.

Attention : Il ne faut pas confondre le cerfeuil commun (Anthriscus cerefolium) avec le cerfeuil des bois (Anthriscus sylvestris) et la petite ciguë (Aethusa cynapium) qui sont des plantes très toxiques.

La Berce commune

Sa récolte est d’avril à septembre. En infusion, elle est hypotensive et diurétique. Ses fruits sont réputés aphrodisiaques et ses racines sont tonifiantes comme le ginseng. Attention: le suc de la plante contient une substance photosensibilisante qui peut provoquer des inflammations de la peau chez les personnes sensibles. La Berce du Caucase espèce invasive, quant à elle est haute de 2 à 4m, cause des brûlures au second degrés. (Voir mon livre de Cuisine Tome 3).

Le Pissenlit

Sa floraison débute et se termine parfois en décembre. Attention si l’on fait des salades avec les feuilles ne pas utiliser celles avec une tige rouge (amertume). Ne pas l’utiliser si l’on souffre d’insuffisance rénale ou cardiaque. Il soigne les rhumatismes. L’acné. La jaunisse. Le manque d’appétit. Les calculs (vessie). Il est excellent pour le foie. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

Le Cerisier

On le récolte d’avril à juin. Il soigne la cystite et les calcul urinaires. Excellent anti-cellulite. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2).

Le Poirier

Son effloraison est jusqu’en juin. Sa récolte commence en juin pour cesser en octobre. Il soigne la constipation, la digestion et la gastrite. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2).

Le Plantain lancéolé

Sa floraison et sa récolte se terminent en octobre. Il soigne les angines et l’asthme. Les coupures et la cicatrisation. L’eczéma et le zona. Les morsures d’insectes et les piqûres de tiques. Il est excellent pour arrêter le tabac. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

La Fève

Sa floraison cesse en juillet. Sa récolte commence en mai et se termine,elle aussi en juillet. Elle soigne les abcès et les démangeaisons. Excellente contre les soucis d’intestin. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2).

La Pâquerette

Sa floraison débute en mars et cesse en novembre. Elle soigne les aphtes et la toux. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3).

La Consoude

On la plante de janvier à août. Sa floraison se terminera, elle aussi en août. Elle soigne les ampoules. Les contusions et la cicatrisation. L’arthrose. Les entorses et les fractures. La phlébite. Elle est excellente contre l’eczéma. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3 + Soins).

La Bourrache

Elle se plante de mars à octobre. Pour finir ses fleurs roses ou mauves vont nous tenir compagnie jusqu’en novembre, il en de même pour sa récolte. Elle soigne les peaux sèches. La pleurésie. La rougeole. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3 +Soins).

Le Mouron Blanc ou Mouron des Oiseaux ou Stellaire

Il se récolte d’avril à octobre. En jus, cataplasme, onguent ou en crème, il soigne principalement les irritations cutanées. Il entre, parfois, dans le traitement contre les démangeaisons sévères, quand les autres ont échoués. Parfait contre l’eczéma et l’urticaire. Il est comestible et riche en vitamine C (Voir mon livre de Cuisine Tome 3).

Le Lierre Terrestre

Fin de sa floraison et début de sa récolte. Il soigne la laryngite et la toux. Le rhume, l’asthme, la grippe et la bronchite. Les problèmes de peaux et digestifs. Les ecchymoses. Les articulations douloureuses et les rhumatismes. Les fleurs comme les feuilles peuvent du lierre terrestre sont parfaitement comestibles. Toutefois, contenant en faible quantité du Pinocamphone, une molécule toxique, il vaut mieux ne pas trop en consommer. (Voir mon livre de Cuisine Tome 3).

Le Tussilage

Sa récolte continue jusqu’en juin. Il soigne les plaies et la toux. Cette plante ne s’utilise que sur un mois (sinon le foie ne le supporte pas) et elle est déconseillée aux femmes enceintes et qui allaitent. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3).

La Violette odorante

Sa floraison, quant à elle débutée en février se terminera en juillet. Elle soigne la bronchite et la toux. Excellente contre les rhumatismes. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 et 3).

Le Fumeterre

Fin de sa floraison. Il soigne les affections du foie. Est excellent contre l’eczéma. Fameux en cure pour régulariser et nettoyer la bile. A forte dose, il est toxique. déconseillé en cas d’insuffisance rénale et de la vésicule et d’hypertension. On le consomme sous forme de salade, mais je n’ai pas trouvé de recettes.

La Giroflée jaune ou Ravenelle ou des Murailles

Ses grappes jaunes ou jaunes orangées ne seront plus là à la fin du mois. Elle soigne le cœur en provoquant à faible dose des effets contradictoires et elle renforce son activité comme la Digitale. Elle améliore le fonctionnement de l’appareil urinaire surtout les reins. Ses fleurs traitent l’anxiété. Consommable en salade ou confite, son goût et son parfum se rapprochent du clou de girofle, d’où son nom, mais elle n’a rien à voir avec le giroflier. A dose élevée elle est toxique, il ne faut l’utiliser que sous contrôle médical. Fortement déconseillée pendant la grossesse.

L’Orange

1ère récolte de janvier à juillet. A utiliser avec modération si l’on souffre d’arthrite. Elle doit être supprimée de l’alimentation lorsqu’il y a des diarrhées ou que l’on souffre du foie et de la vésicule biliaire. A consommer le matin c’est mieux. Un proverbe arabe dit “L’orange est d’or le matin, d’argent à midi et de plomb le soir”. Elle soigne le cholestérol. La digestion et les flatulences. Les défenses immunitaires, elle est excellente pour les booster. Très bonne aussi contre le rhume. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2).

La Pensée sauvage ou Tricolore

Sa première floraison est de janvier à octobre. Ne pas l’utiliser si vous êtes enceinte, allaitante et si vous avez moins de 12 ans. Elle soigne L’acné. Les maux de gorge et la toux. L’urticaire (en compagnie de la Violette et de l’Ortie en infusion mélangée). (Voir mon livre de Cuisine Tome 3).

LES ANNUELS

L’Ajonc d’Europe ou Épineux

Floraison annuelle. Excellente plante mellifère. Utilisations des fleurs comme colorant (autrefois on les utilisait pour colorer les Œufs de Pâques). Il a des propriétés sédatives, vasoconstrictrices et diurétiques ainsi que laxative. Ses boutons floraux sont à macérer dans du vinaigre, excellent et cela remplace les câpres.

La Bourse-à-Pasteur

Sa floraison est annuelle. Elle soigne les règles abondantes. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3) + Soins.

Le Citron

Il soigne les abcès. L’angine, l’enrouement et la grippe. L’arthrite. Les calculs rénaux. Les flatulences. La gueule de bois. Les morsures d’insectes. Le saignement de nez. Le muguet et les verrues chez les enfants de 0 à 6 ans. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2) + Soins.

Le Fragon ou Faux Houx

Sa récolte est annuelle.

Attention: les baies contiennent des saponines toxiques qui en cas d’ingestion peuvent entraîner des troubles digestifs, vomissements, diarrhées, voire l’hémolyse. Le fragon est déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes allergiques à ses composants.

C’est aussi une plante médicinale reconnue. Son rhizome possède des vertus veinotoniques, anti-inflammatoires et anti-œdémateuses. Il est prescrit en cas de jambes lourdes ou plus généralement, pour lutter contre une mauvaise circulation sanguine, donc pour traiter aussi les hémorroïdes, les varices.

D’autres vertus lui sont accordées : diurétique, fébrifuge, tonique. Il est conseillé pour éliminer l’acide urique et les calcules rénaux, l’ictère, les troubles lymphatiques.

Le fragon contient des saponosides stéroïdiques, des flavonoïdes (rutoside), des acides-alcools (acide glycolique et acide glycérique) et du sel de potassium (nitrate de potassium). Les saponosides sont les molécules à partir desquelles la plante tire ses propriétés thérapeutiques. Ils agissent sur le tonus des fibres musculaires, tapissant la paroi des vaisseaux sanguins, favorisant, ainsi, leur contraction. Le fragon est commercialisé sous forme de pommade, de gélules, de teinture mère et de poudre totale.

En cuisine, les jeunes pousses étaient autrefois cueillies et consommées comme l’asperge sauvage sauvage. Cette pratique a encore lieu couramment en Italie. Elles se consomment cuites, en omelette par exemple, ou servies avec une vinaigrette ou une mayonnaise. Sa saveur varie entre le réglisse et l’anis, un drôle de goût. On en mange aussi en Corse les jeunes pousses.

Le Laurier Sauce

Il soigne les douleurs arthritiques et les troubles de l’appareil digestif. Son huile est utilisée en friction pour soulager les douleurs des muscles et des articulations. Ne jamais utiliser l’huile essentielle par voie interne. Ne pas l’appliquer pure sur la peau en raison des risques d’allergie.

La Moutarde sauvage

Elle soigne le mal de dos. Les rhumatismes. Le rhume. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2 et 3).

Le Persil

Il soigne les calculs rénaux. l’haleine. Les morsures d’insectes. Excellent contre la rétention d’eau et le traitement de fond contre les ponts noirs. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2) + Soins.

Le Romarin

Il soigne les acouphènes. La boulimie. L’arthrose. La circulation. La fatigue nerveuse et le stress. Les courbatures. La forte fièvre. L’hypotension. La jaunisse. L’urticaire. (Voir mon livre de Cuisine Tome 2) + Soins.

LES PLANTATIONS À FAIRE:

De Mars à Juin
La Betterave