MON HUMEUR DU MOIS

Posté dans : BLOG 0

Mon humeur en Décembre

Je voulais vous parler de deux familles proches : celle des Conifères, Épicéas et Pins (PINACEE) et celle de l’If (TAXACEE).

 

Les Épicéas

Même famille que les sapins et les pins, mais il appartient au genre PICEAS qui comprend 40 espèces.

On peut le différencier du sapin par les différences morphologiques de leurs aiguilles et de leurs cônes. Celles du 1er sont courtes, piquantes et en “brosses” autour des rameaux. Celles du second sont souples et plates et non piquantes. Quant aux cônes de l’épicéa, elles sont dressées en premier puis deviennent pendantes à maturité et tombent en hiver.

Avec une saveur boisée et citronnée, les jeunes pousses finement hachées parfument les salades crues. On peut en faire aussi un dessert (sorbet et crème anglaise), en jus d’herbe ou en sirop.



SIROP DE POUSSES D’ÉPICÉA

Ingrédients :

  • Jeunes pousses d’épicéa

  • Sucre

Dans un bocal transparent, alterner plusieurs couches de jeunes pousses et de sucre, puis fermer bien le bocal. L’exposer au soleil si on peut au moins 3 semaines jusqu’à l’obtention d’un sirop. Il est très désaltérant (allongé d’eau fraîche) et se conserve plusieurs semaines au frigo.

 

L’If commun ou à baies

Lui est dans la famille TAXACEE. C’est l’espèce la plus connue des conifères sans cônes, elle appartient au genre TAXUS (8 espèces dans le monde).

Utilisé en décoration dans des haies, le long des chemins forestiers et parfois dans les cimetières. Son bois rougeâtre, très dur, est apprécié par les ébénistes et la maroquinerie. Les luthiers en usent aussi car ses qualités acoustiques sont exceptionnelles.

A l’exception de son fruit rouge (sa chair) l’Arille, toutes les parties de l’If contiennent de la Taxine (alcaloïde toxique pour le cœur pour les humains et bétail). Les graines contenues dans ce fruit le sont aussi, on doit impérativement les enlever avant de la consommer (faire attention aux enfants). Les seuls qui peuvent le déguster sont les oiseaux car ils rejettent les graines.

Voici une petite légende celte:

Il est considéré par un des êtres les plus anciens sur Terre “trois vies d’if pour le monde, de son commencement à la fin”.

Un dieu sage mais rebelle à certaines injustices divines envers les hommes, serait venu sur Terre planter son arc magique afin de donner aux asservis de quoi se défendre et surtout de quoi acquérir le savoir par le rêve. Ainsi du bois dur d’if on tire l’arc, les lances, les boucliers, le suc pour empoissonner les flèches pour terrasser nos ennemis. Dormir sous un if permet à ceux qui se confient aux influences que son feuillage dégage, d’accéder à l’Autre Monde et d’y recevoir l’enseignement des esprits. Les druides dans ses branches gravaient des runes oghamiques (se dit des écritures runiques du Pays de Galles et de l’Irlande). Ses baies sont toxiques pour nous mais nourrissent le sangliers, chevreuils et les fées sylvestres qui avec la chair rouge de l’arille confectionnent une exquise confiture.

 
Le Pin

Même famille que les sapins et les épicéas, mais il appartient au genre PINUS qui compte 110 espèces environ dont le pin commun et le parasol qui sont les plus connus.

Il y aussi le Pin sylvestre (Faire cuire les jeunes pousses légèrement à la vapeur puis les accommodez d’une sauce piquante, plat très surprenant) et le Douglas (petite recette du sorbet).

Le premier est très efficace en soins médicaux, il soigne les bronches et le rhume. La cystite. La fatigue (avec son huile essentielle). (Voir mon livre de Soins). Ne pas en utiliser en cas de prédisposition aux réactions allergiques cutanées. Ne pas user de son huile essentielle en usage interne sans avis médical.



Voici une recette tirée de mon livre de cuisine Tome 2 :

SIROP DE BOURGEONS DE PIN SYLVESTRE

  • 200 g de bourgeons de pin + 1 l d’eau + 1 kg de sucre roux.

Parfume les yaourts, fromages blancs, salades de fruits ou sorbet citron.

Faire bouillir l’eau et y plonger les bourgeons. Faire cuire le tout 15 minutes à compter de la reprise de l’ébullition. Retirer du feu puis couvrir avec un linge et faire macérer 12 heures. A l’aide d’un linge presser le mélange afin d’obtenir et d’extraire un maximum d’arômes.Peser l’infusion obtenue et ajout du même poids en sucre puis cuire à feu doux en remuant 15 minutes jusqu’à obtention d’un sirop. Mettre en bouteille (à ébouillanter préalablement) puis laisser refroidir et fermer hermétiquement et enfin conserver au frigidaire.

SORBET DE DOUGLAS (Pour 4)

Ingrédients :

  • 300g de rameaux de Douglas

  • 1l d’eau

  • 150g de sucre

Coupez grossièrement les rameaux et les répartir en 3 parts. Mettre la première à l’eau froide avec le sucre et bouillir 20 minutes. Coupez le feu et ajout de la 2ème qu’il faut infusez 15 minutes. Complétez avec la 3ème et mixez le tout. Filtrez et déposez dans une sorbetière électrique réfrigérée (elle malaxe la préparation jusqu’à l’obtention du sorbet).

 

Le Sapin

Le genre ABIES comprend 50 espèces de sapins comme celui des Vosges et le plus connu (surtout dans nos maisons à Noël) Nordman.

Ajoutez pousses et aiguilles finement hachées aux salades et aux sauces, vous découvrirez une note citronnée garantie surtout pour le Sapin Pectiné ou Blanc.



Voici une petite recette toute simple à faire :

CHÈVRES MARINÉS AUX ZESTES DE CITRON & AIGUILLES DE SAPIN

Ingrédients :

  • 1 bûche de fromage de chèvre

  • 4 citrons zestés

  • 3 c. à soupe d’aiguilles de sapin fraîches

  • 4 c. à soupe d’huile d’olive

  • fleur de sel

  • poivre

Mélangez les zestes de citron, les aiguilles de sapin hachées et l’huile d’olive. Dans un plat disposez 4 tronçons de bûche, 1 c. à soupe de mélange sur le dessus. Salez et poivrez. Laissez mariner au frigo quelques heures. Au moment de servir placez les tronçons de chèvre sur des tranches de pain et faites griller quelques minutes.