UN PETIT PLUS……

Posté dans : BLOG 0

 

Un petit mot sur les Lavandes

Les lavandes font toutes partie de la famille des lamiacées et du genre lavandula, c’est ensuite leur espèce botanique qui les différenciera.

  • Lavande vraie, fine, officinale : lavandula angustifolia / vera / Officinalis

  • Lavande aspic : lavandula spica / latifolia

  • Lavandin : lavandula x burnatii / lanvandula x hybrida / lavandula angustifolia x lavandula latifolia.

     

  • Quelle différence entre la lavande et le lavandin ?

Ces deux plantes, de la famille des Lamiacées, se cultivent de la même façon, mais leurs caractéristiques différent, le parfum du lavandin est notamment plus camphré que celui de la lavande. Le lavandin est un hybride de la lavande vraie (Lavandula angustifolia). Il fleurit généralement 15 jours après la lavande.

 

  • Quelle différence entre la lavande vraie et l’officinale ?

Sa tige est unique, elle n’est pas ramifiée. Les aficionados distingueront la lavande fine/vraie de l’officinale. La lavande dite vraie est sauvage alors que l’officinale est cultivée.

 

LAVANDE OFFICINALE

C’est un arbrisseau buissonnant vivace au feuillage persistant et aux fleurs très parfumées. Du latin ‘lavare : laver (plante utilisée dès l’époque romaine pour parfumer les lessives et les bains), et angustifolius: à feuilles étroites.

Dès le XVIIIe siècle, on utilisait l’eau de lavande dans les bains pour calmer et détendre. Mise sous l’oreiller, elle procure un sommeil réparateur. Frotter ses feuilles sur la peau passe pour être efficace contre les piqûres d’insecte. Au Moyen Âge, on ne distingue pas la lavande officinale (appelée aussi lavande vraie) de la lavande aspic (Lavandula latifolia.)

De nos jours associées à d’autres plantes, elle combat l’insomnie, l’irritabilité, les maux de tête et la dépression. Elle soigne les digestions et les coliques. L’action apaisante de cette plante est efficace contre divers types d’asthme (surtout quand il est provoqué par la nervosité). Son huile essentielle est un 1er secours : antiseptique, accélère la guérison des brûlures et des plaies, calme les inflammations dues aux piqûres d’insectes. On l’utilise pour éloigner les poux et les aoûtats. Elle soulage les douleurs dorsales, articulaires et ankyloses. Excellente contre les maux de tête et d’oreille.

LAVANDE ASPIC

Surtout utilisé en huile essentielle. Elle possède de nombreuses propriétés qui s’expliquent par la présence de composés actifs à l’origine présents dans ses sommités fleuries.

Cicatrisante et régénérante cutanée

La présence de camphre dans l’huile stimule la nutrition des tissus et améliore l’activité circulatoire, ce qui favorise la cicatrisation et la régénérescence de la peau.

Antifongique et antitoxique cutanée

Le linalol, le camphre, le géraniol et l’alpha-terpinéol contribuent à ses effets vulnéraires, antalgiques et antitoxiques, mais c’est surtout grâce à ses alcools monoterpéniques qu’elle lutte aussi bien contre les champignons.

Les propriétés cicatrisantes de l’huile permettent de l’utiliser en traitement de nombreux problèmes en lien avec la peau comme les boutons d’acné, les brûlures (sans plaie ouverte), les coups de soleil, les dermatoses (herpès labial, eczéma, zona, varicelle, prurit, mycose cutanée, psoriasis, couperose …), les escarres, les piqûres d’insecte et de plante, le prurit.

Les troubles ORL et respiratoires

Grâce aux propriétés anti-catarrhales et expectorantes de la Lavande aspic, les infections ORL figurent parmi les indications de l’huile. On la recommande contre la bronchite, la laryngite, la rhinopharyngite, la rhinite, la sinusite et la toux spasmodique.

L’huile essentielle de lavande aspic est contre-indiquée chez la femme enceinte et allaitante et chez l’enfant de moins de 8 ans.

LAVANDIN

Le lavandin est un croisement entre les eux espèces précédentes. Il ne peut donc pas se reproduire naturellement et doit être bouturé. Poussant entre 200 et 800 mètres d’altitude, il mesure 60 à 80 cm de haut et ses épis sont très fournis, contrairement à ceux de la lavande fine. C’est l’espèce la plus courante dans le midi de la France (80 % des surfaces cultivées). Le lavandin, plus productif que la lavande vraie (un hectare produit environ 100 litres d’huile essentielle), dégage un parfum plus fort mais plus camphré. Il est couramment utilisé dans l’industrie pour les produits d’entretien, d’hygiène et de beauté ainsi que pour la fabrication de bougies parfumées et les désodorisants d’ambiance.

Ce sont les vertus antalgiques et anti-inflammatoire de l’huile essentielle extraite des fleurs qui font la renommée du lavandin en phytothérapie. En cas de douleurs, inflammations, contractures musculaires, spasmes ou crampes, le lavandin peut s’avérer efficace.

Les brûlures, piqûres d’insectes, dermatoses infectieuses peuvent être cicatrisées grâce aux propriétés cicatrisantes et anti-infectieuses de la plante.

Son action apaisante et relaxante permet de calmer les crises d’angoisse et d’éviter les insomnies.

Le lavandin se révèle intéressant comme répulsif des insectes (moustiques, mites, puces…) mais également comme anti-poux

Ne pas utiliser pendant les trois premiers mois de la grossesse, pendant l’allaitement, ni chez les enfants de moins de 3 ans. Déconseillée chez les sujets à risque épileptique.