SOINS NATURELS

Posté dans : BLOG 0

Dans cet article vous trouverez des recettes de soins naturels :

  • Crème pour peaux, hydratantes etc,

  • Lotions,

  • Masques,

  • Toniques,

  • Infusions,

  • Cures dépuratives,

  • Aides pour le jardin.

LE PURIN D’ORTIE

Il vous faut :

1 kg de jeunes orties non montées à graines, que vous hacherez grossièrement + 10 l d’eau, dans lesquelles vous ferez macérez les orties hachées.

Ne pas utiliser de contenant métallique, préférez le plastique. La durée de macération à une température d’environ 18° varie selon l’utilisation souhaitée :

  • 24 à 48 heures pour l’utiliser en insecticide et fongicide
  • 15 jours pour l’utiliser en engrais ou en activateur de croissance : dans ce cas, la macération ne doit plus émettre de bulles lorsqu’on la remue, sinon la fermentation n’est pas achevée.

Utilisation du purin d’ortie

Avant d’utiliser le purin d’ortie, il vous faut le filtrer, plus ou moins finement selon que vous le répandrez à la pomme d’arrosoir ou au pulvérisateur. S’agissant d’un mélange très concentré, il est conseillé de le diluer, notamment pour une utilisation en insecticide (1 pour 5 à 20).

Le purin d’ortie s’utilise au printemps lorsque les végétaux sont en pleine croissance ou à la fin de l’été quand les plantes font leurs réserves d’hiver. Pour le conserver plusieurs semaines voire 1 an, il faut le filtrer finement, le mettre dans des bouteilles fermées de façon totalement hermétiques, stockées dans un endroit frais. Ne jamais utiliser sur les légumineuses ni sur les salades parce que ça les fait monter en graines. Quant aux légumineuses, elles ont déjà la capacité de se nourrir par elles mêmes donc ça engendrerait une sur-nutrition et en plus ça va attirer les pucerons.

Les Préparations pour le Jardin à base de plantes

GENÊT

Floraison de mai à août puis récolte de juin à août.

Les composés qu’il contient, en particulier la spartéine (surtout dans le genêt d’Espagne) servent à lutter contre les insectes (surtout les chenilles).

Préparation: Coupez des rameaux bien verts, débitez en petits morceaux et laissez tremper 800 g dans 15 l d’eau, toute une nuit.

Emploi: En pulvérisation foliaire sur les plantes sensibles aux chenilles et dont la récolte se fera 15 jours après (Choux, Navets, et autres Brassicacées).

MÉLISSE

Floraison de juillet à août puis récolte de mai à octobre.

C’est une plante répulsive et insectifuge grâce aux composés de trouvant dans ses feuilles et fleurs.

Préparation: Cueillir des tiges fleuries ou feuillées avant qu’elle ne monte en graines. Débitez et laissez macérer dans 10 fois leur volume d’eau, pendant 24 à 48 heures, au frais.

Emploi: La pulvérisez sur des plantes qui sont sensibles aux insectes piqueurs ou ravageurs avant les premiers signes d’attaque.

RHUBARBE

Floraison de mai à juin. Récolte de mai à octobre.

Les fanes (parties non comestibles) fournissent un jus ruche en composés phénoliques, actifs contre l’installation de champignons sur les feuilles des plants cultivés.

Préparation: découpez 5 feuilles de rhubarbe en lanières et les placez dans 15 l d’eau, pendant 5 jours, en remuant bien.

Emploi: Pulvérisez une fois filtrée et diluée à 30% sur le feuillage des plantes sensibles, en prévention. N’appliquez pas sur les jeunes plants.

SAUGE OFFICINALE

Floraison de mai à septembre et récolte de juin à septembre.

La sauge est insectifuge à l’état végétatif et un insecticide au moment de la préparation.

Préparation: Cueillez, en dehors de la saison de la floraison (la plante est moins riche en composé), si possible des extrémités de tiges comportant des fleurs. Préparez une macération (15 volumes d’eau pour 1 de sauge).

Emploi: En prévention, à pulvériser sur les feuillages des plantes cultivées par temps couvert.