MES CONSEILS DU MOIS

Posté dans : BLOG 0

 

LES RÉCOLTES ET LES PLANTATIONS À FAIRE EN MAI

Le Lys de la Madone

Fin de ses semis. Fleurs blanches de mai à septembre. Il soigne les problèmes de peau, les gerçures, les couperoses et les rides. Excellent contre les rhumatismes. Je n’ai pas trouvé de recette pour cette plante, j’en recherche.

Le Néflier commun

Floraison de mai à juin. Il est différent de celui du japon aux fruits jaunes surtout consommés dans les régions du Sud. Il régule le transit intestinal et il est riche en Vitamines C et B. Ses fruits sont à manger lorsqu’ils sont blets, on en fait des compotes, des confitures et du vin.

La Valériane officinale

Semis à faire en mai. Fleurs blanches allant sur le rose clair de mai à septembre. Elle soigne la boulimie, les angoisses, la dépression et les crampes musculaires. Les fleurs sont parfois utilisées dans certaines salades comme décoration, mais cette plante est carrément interdite à la consommation culinaire dans certains pays.

L’Oignon

Fin de sa première plantation. Récolte de mai à novembre. Il soigne les otites. La forte fièvre. Pas besoin de parler des ses utilisations culinaires. Il se trouve dans mon livre de soins avec les remèdes de Grands-Mères.

Le Géranium sauvage ou Herbe à Robert

En premier lieu, c’est sa drôle de fleur, variant entre rose clair ou mauve qui sera parmi nous de mai à septembre. Il soigne l’angine, les blessures, coupures et irritations cutanées. Ses jeunes pousses et ses feuilles se cuisinent en salade, mais hélas je n’ai pas trouvé de recettes.

La Capucine

Plants à faire jusqu’en juin. Ses fleurs oranges ou jaunes et parfois presque rouges débarquent de mai à octobre. Elle soigne la grippe, les refroidissements, la toux et la bronchite. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

La Camomille Allemande ou Matricaire

Fin de sa plantation. Elle a un aspect de pâquerette mais cela n’en est pas une, ses fleurs et sa vendange se font de mai à octobre. Elle soigne les brûlures superficielles. Les orgelets et le prurit. La goutte. Les inflammations des yeux. La constipation, les spasmes stomacaux et les ulcères gastriques. Les gencives. La nausée matinale. La rhinite. Le torticolis. La crampe musculaire. La conjonctivite, poussée ces dents, laryngite, régurgitation et sommeil agité chez les enfants de 0 à 6 ans. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

La Myrtille

Petites clochettes de couleur blanches ou roses qui pointent leurs nez de mai à août. Elle soigne la diarrhée. Les maux de gorge. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

Le Houblon

Fin de sa plantation. Les mâles portent des fleurs en forme de petits panicules et les femelles de petits cônes parfumés qui apparaissent de mai à septembre. Il soigne l’anorexie. Le surmenage. L’insomnie. Le sommeil agité chez les enfants de 0 à 6 ans. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

L’Arnica

Fin de sa plantation. Ses fleurs sont odorantes et mellifères et sont présentes de mai à août, quant à sa cueillette, elle est de mai à juin. Il soigne les angines de poitrine. Les douleurs musculaires et les contusions. Non comestible. (Voir mon Livre de soins).

La Benoîte

Elle ressemble au Bouton D’or mais n’en est pas une, elle ajoute une couleur jaune de plus dans nos jardins et bois de mai à septembre. Elle soigne la diarrhée. Les plaies. (Voir mon livre de cuisine Tome 2).

Le Lin

Floraison de mai à août. Il soigne les abcès. Les calculs biliaires. Les maux de gorge. La constipation. L’obésité. La pleurésie. La scarlatine chez les enfants de 0 à 6 ans. Les ulcères gastriques. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

Le Trèfle Rouge ou Rose

Ses fleurs violettes sucrées viennent nous rendre visite jusqu’en septembre. Ne pas utiliser cette plante si on est enceinte, allaitante et surtout si on a eu un cancer du sein. Ne pas l’utiliser en même temps qu’un médicament anticoagulant. Il soigne l’eczéma et le psoriasis. Excellent contre la toux. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

L’Hysope

Fin de sa plantation. Récolte de mai à octobre. Elle soigne l’asthme et la bronchite. Très bon pour la digestion. Avec les feuilles fraîches on soigne les ecchymoses. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

La Fraise des Bois

Ses jolies petites fleurs blanches apparaissent dans les jardins longeant les bois de mai à septembre. Elle soigne les angine et la fièvre. Excellente pour l’arthrite et la diarrhée. Ne pas utiliser en cas d’allergie aux fraises. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

Le Sisymbre ou Herbe au chantre

Fin de sa plantation. Estivation jaune de mai à septembre. Il soigne les enrouements et les extinctions de voix. Il soulage les inflammations du larynx et du pharynx. Les feuilles de sisymbre sont comestibles crues ou cuites et rappelle la saveur du chou, son cousin. Les graines sont utilisées en moutarde.

Le Gaillet Gratteron

Ses minuscules fleurs blanches seront là de mai à octobre. Ne pas en utiliser si on souffre du foie. Il soigne l’eczéma et le psoriasis. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

La Mélisse ou Menthe citronnelle

Fin de sa plantation. On ramasse ses fleurs de mai à octobre. Elle soigne l’anxiété, le stress, la colique, les spasmes de l’estomac, la migraine, les nausées et l’herpès. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

La Chélidoine

Ses fleurs jaunes apparaissent. Elle soigne les verrues. Non comestible. (Livre de soins).

La Ballote Negra

Ses petites fleurs violettes aux calices bruns seront présentes de mai à juillet. Elle soigne les vomissements. Non comestible. (Livre de soins).

La Chicorée sauvage ou Barbe de Capucin

Plantation d’avril à août. Ses fleurs bleues apparaissent de mai à août. Elle soigne la digestion et les ballonnements. La jaunisse. L’anorexie. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

Le Carvi ou Cumin des prés

Plantage de mai à septembre et floraison de mai à août. Il soigne les colique et est excellent pour la lactation. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 + Soins).

La Véronique officinale

Éclosion das nos bois, souvent, de mai à juillet. Elle soigne le cholestérol et la jaunisse. Non utilisée en cuisine. (Voir mon Livre de soins).

Le Bouillon Blanc ou Molène

Récolte des feuilles de mai à juin. Il soigne l’asthme, la trachéite, la toux et la bronchite. Les hémorroïdes. Le panaris. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

La Sauge officinale

Repiquage d’avril à juillet. Ses fleurs en épi d’un bleu violacée parfois rose clair ou blanc seront dans nos jardins de mai à septembre. Ses feuilles sont récoltées de mai à juillet. Elle soigne l’anémie. Les aphtes. Les furoncles. La gingivite. La laryngite. Les bouffées de chaleur (ménopause). L’ostéoporose. Les points noirs. Les ronflements. La transpiration. Très bon pour la convalescence. Ne pas en mettre trop sinon il y a un goût amer. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins). La cuisine bien sûre est faite avec de la sauge non officinale.

Le Serpolet

Floraison de mai à octobre et récolte de sa tige fleurie en mai. Il soigne le lumbago. Très bon en cuisine, (Voir mon livre de soins).

Le Genévrier

Floraison de mai à juin. Ne pas employer en cas d’insuffisance rénale, ni en cours de grossesse, ni lors de règles abondantes. Il soigne l’arthrite et les rhumatismes. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

L’Angélique

Plantation de mars à juin. Son feuillage se récoltent d’avril à juin. Récolte de mai à août. Elle soigne l’aérophagie, les ballonnements et la boulimie. Fortement déconseillée pendant la grossesse et lors d’une exposition au soleil si l’on suit un traitement à base d’angélique.

(Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

La Rhubarbe

Attention : Les feuilles sont toxiques à cause de leur teneur élevée en acide oxalique (ils peuvent augmenter sur un calcul rénal).

Présence de la hampe fleurie de mai à juin, quant à sa tige on peut la cueillir de mai à octobre. Elle est apéritive, dépurative, laxative, purgative, rafraîchissante et tonique. Riche en vitamines B et C et contient des sels minéraux

C’est la RHUBARBE de CHINE qui est officinale. Elle soigne la constipation. Elle stimule l’appétit. A petites doses, la racine soulage les inflammations des muqueuses intestinales (diarrhée). Elle peut être appliquée sur les brûlures et furoncles. En bain de bouche, elle apaise les ulcères.

Le Chèvrefeuille de Chine, du Japon ou Jin Yin Hua

Son fleurissement est là de mai à septembre. Il renferme des principes actifs pour apaiser la fièvre et les infections Oto-Rhino-Laryngologie. Il traite les entérites et les dysenteries, il est aussi efficace dans le cas de diarrhées et les maux de gorge avec inflammation. En Europe il soigne l’asthme et d’autres affections pulmonaires. En Occident on l’utilise rarement. Attention les baies sont fortement toxiques. Les éviter IMPÉRATIVEMENT.

Le Lilas commun ou Officinal

Sa floraison est d’avril à septembre quant à sa récolte elle se termine en mai. Il soigne la fièvre (Fébrifuge excellent). Très efficace contre les congestions hépatiques comme la crise de foie, il permet à celui-ci de mieux éliminer les toxines et autres déchets. En usage externe il soulage la goutte et les rhumatismes. C’est un sédatif et un calmant contre les névralgies. Il stimule comme le pissenlit l’appétit. Les fleurs du lilas peuvent être consommées sous forme de salades.

Le Cassis

Sa floraison cesse en mai. Il soigne l’arthrite et l’arthrose. L’estomac. Les panaris. Les piqûres d’insectes. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

Le Frêne

Plantation et floraison s’arrêtent. Il soigne la fièvre intermittente. Les douleurs articulaires et la goutte. On le trouve dans la Frênette.

Le Hêtre

Fin de sa plantation et de sa floraison. Il soigne les ampoules et les gerçures. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

Le Souci ou Calendula

Plantation jusqu’en juin. Floraison jusqu’en octobre. Il soigne les aphtes, les petites brûlures, la colite, les coups de soleil, les plaies, la fièvre et l’herpès. La colite, la conjonctivite, l’impétigo et les croûtes de lait chez les enfants de 0 à 6 ans. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

L’Artichaut

Sa récolte se poursuit jusqu’en septembre. Il soigne la crise de foie et l’artériosclérose. (Voir mon livre de cuisine Tome 2).

L’Olivier

Plantation de mars à juin. Floraison d’avril à juillet. Il soigne la cellulite. Excellent pour les cheveux. Les lèvres gercées et les mains abîmées ainsi que les ongles incarnés. Le torticolis. Les vergetures. Les croûtes de lait chez les enfants de 0 à 6 ans. On le trouve dans beaucoup de plat et dans des soins de beautés maison.

Le Poireau

Sa récolte qui a commencé en janvier se terminera en juin. Il soigne les troubles respiratoires. Excellent contre les aoûtats. Élimine l’acide urique (goutte et arthrite). Bon en cataplasme contre la cystite et la rétention d’eau. On le trouve en cuisine en soupe, velouté et quiche. (Voir mon livre de Soins).

L’Eucalyptus

Il se plante et se taille d’avril à juin. Il en est de même pour sa moisson. Il soigne l’asthme, la sinusite et la respiration. Non comestible. (Voir mon livre de Soins).

L’Églantier

Cueillette et efflorescence d’avril à juillet. Il soigne les carences en vitamines et aide les défenses immunitaires. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

L’Argousier

Tout cesse ce mois ci. Il soigne les crampes stomacales et les démangeaisons de la varicelle. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

L’Alliaire officinale

Fleurs blanches d’avril à juin, il en est de même pour sa récolte. Elle soigne l’eczéma, les dermatoses, les gencives et la bronchite. Déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes. Ses graines sont utilisées à la place des graines de moutarde dans la sauce. (Voir mon livre de cuisine Tome 2).

Le Framboisier

Fin de sa floraison. Il prépare à l’accouchement lors des 3 derniers mois. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

L’Ortie

Récolte d’avril à novembre. Elle soigne l’anémie, l’asthme, les calculs (vessies), la cystite, la peau, le psoriasis et l’urticaire, la sciatique et les rhumatismes et la rhinite. Est excellente pour l’allaitement, la lactation et l’accouchement. On l’utilise pour les enfants pour ses propriétés appétitives. Recettes de grand-mère pour la chute des cheveux et les pellicules. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

L’Aubépine

Sa floraison s’étend d’avril à juin. Elle soigne l’acouphène, l’angine de poitrine, les angoisses, le cœur (nervosité), les vertiges, l’hyperactivité et aide les défenses immunitaires. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

L’Aneth

Il se plante de janvier à décembre. Il se récolte d’avril à octobre. Il soigne les coliques et la digestion. Excellent contre l’insomnie. (Voir mon livre de cuisine Tome 1).

L’Aspérule odorante

Plantation de mars à juin. Floraison d’avril à juillet et fin de sa récolte. A forte dose, elle provoque des maux de tête et des troubles digestifs. Bien faire sécher sa cueillette afin d’éviter les moisissures (anti-vitamine K) qui provoque de graves hémorragies. Elle soigne la jaunisse. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

La Lavande

Plantation d’avril à juin. Floraison d’avril à septembre. Elle soigne les aoûtats et les poux qu’elle fait fuir (ils détestent son odeur). Les contusions et les courbatures. La coqueluche, les contusions et les oreillons chez les enfants de 0 à 6 ans. Elle aide à lutter contre les pellicules. Excellente contre les migraines. Très bien, aussi pour les vertiges. On peut l’utiliser, aussi, contre des piqûres d’insectes. Elle lute contre l’indigestion et la fatigue nerveuse. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

La Livèche

Plantation de mars à juin. Sa récolte est d’avril à octobre. Ne pas l’utiliser si l’on est enceinte et si l’on souffre d’affection rénale. Elle soigne les problèmes digestif et est excellente contre la toux. On la cuisine en accompagnement de flan, de moules et pain de viande.

Le Tilleul

Récolte d’avril à juillet. Il soigne l’angine. Les calculs rénaux. Pour les enfants de 0 à 6 ans : la grippe, la migraine, les refroidissements, la scarlatine et le sommeil agité. Les palpitations. La peau. Le stress. La tension nerveuse. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2+ Soins).

L’Ail des ours

Récolte d’avril à juin. Il soigne l’eczéma, les rhumatismes, la grippe et est un excellent vermifuge. Ne pas utiliser cette plante si vous êtes enceinte, allaitante et si vous souffrez d’irritation gastrique, intestinale et urinaire. Ne pas l’utiliser, en cas de maladie de peaux et d’inflammation des voies respiratoires. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

Le Coquelicot

Sa floraison est d’avril à juillet. Il soigne la bronchite et la toux. Excellent contre l’insomnie surtout celle des enfants. Très bon aussi contre les panaris. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

Le Fenouil officinal ou Fenouil des jardins

Plantation de mars à septembre. Sa récolte est d’avril à octobre. Il soigne l’appétit et l’obésité. La bronchiolite, les coliques et les régurgitations chez les enfants de 0 à 6 ans. La conjonctivite. L’enrouement. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

Le Lierre Terrestre

Ses jolies fleurs bleues à mauves arrivent de mars à juin. Il soigne la laryngite et la toux. Le rhume, l’asthme, la grippe et la bronchite. Les problèmes de peaux et digestifs. Les ecchymoses. Les articulations douloureuses et les rhumatismes. Les fleurs comme les feuilles peuvent du lierre terrestre sont parfaitement comestibles. Toutefois, contenant en faible quantité du pinocamphone, une molécule toxique, il vaut mieux ne pas trop en consommer.

Le Mouron Blanc ou Mouron des Oiseaux

Sa floraison débute fin février pour se terminer en septembre, quant à sa récolte elle peut être annuelle selon les régions. En jus, cataplasme, onguent ou en crème, il soigne principalement les irritations cutanées. Il entre, parfois, dans le traitement contre les démangeaisons sévères, quand les autres ont échoués. Parfait contre l’eczéma et l’urticaire. Il est comestible et riche en vitamine C.

Le Myosotis sauvage ou des Champs

On peut voir ses jolies fleurs bleues de mars à juin. Il soigne les inflammations oculaires et la conjonctivite. Ses propriétés apaisantes aident à soulager la fatigue et l’asthénie. Son goût est très doux et il décore des salades, certaines personnes mangent ses feuilles crues ou cuites. pas trouvé de recettes pour le moment à faire.

Le Cerfeuil

Sa récolte est d’avril à septembre, quant à sa floraison elle est de mai à août. Il soigne les irritation des yeux (en infusion). Cette plante aromatique a des propriétés apéritives, dépuratives, diurétiques, stimulantes. Il contient également une huile essentielle, de la vitamine C et des sels minéraux.

En cuisine, le cerfeuil aromatise des plats salés, des salades, des crudités, des potages, des sauces, des légumes, les viandes et les grillades, mais aussi les poissons, les omelettes, etc. Il est préférable de hacher finement les feuilles et de les consommer fraîches pour ne pas perdre l’arôme une fois séchées.

Attention : Il ne faut pas confondre le cerfeuil commun (Anthriscus cerefolium) avec le cerfeuil des bois (Anthriscus sylvestris) et la petite ciguë (Aethusa cynapium) qui sont des plantes très toxiques.

La Consoude

On la plante de mars à août. Sa floraison cessera en août. Elle soigne les ampoules. Les contusions et la cicatrisation. L’arthrose. Les entorses et les fractures. La phlébite. Elle est excellente contre l’eczéma. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

La Bourrache

Elle se plante de mars à octobre. Pour finir ses fleurs roses ou mauves vont nous tenir compagnie jusqu’en novembre, il en de même pour sa récolte. Elle soigne les peaux sèches. La pleurésie. La rougeole. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 +Soins).

Le Plantain

Sa floraison est jusqu’en octobre ainsi que sa récolte. Il soigne les angines et l’asthme. Les coupures et la cicatrisation. L’eczéma et le zona. Les morsures d’insectes et les piqûres de tiques. Il est excellent pour arrêter le tabac. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

Le Chêne

Sa floraison stoppe. Il soigne les diarrhées et la gastro. Excellent contre l’eczéma. (Voir mon livre de cuisine Tome 1).

La Berce commune

Sa récolte est d’avril à septembre. En infusion, elle est hypotensive et diurétique. Ses fruits sont réputés aphrodisiaques et ses racines sont tonifiantes comme le ginseng. Attention: le suc de la plante contient une substance photosensibilisante qui peut provoquer des inflammations de la peau chez les personnes sensibles. La Berce du Caucase espèce invasive, quant à elle est haute de 2 à 4m, cause des brûlures au second degrés.

La Pâquerette

Sa floraison stoppe en décembre. Ses fleurs se récoltent maintenant. Elle soigne les aphtes et la toux. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

L’Asperge

Floraison de mai à juillet. Récolte d’avril à juin. Elle recèle aussi de nombreuses propriétés médicinales :

  • Les acides phénoliques qu’elle contient jouent un rôle capital dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

  • La plante améliore la circulation veineuse et favorise la détoxification de l’organisme, via le système lymphatique.

  • C’est aussi un puissant diurétique grâce à sa richesse en potassium et à l’asparagine.

  • Elle participe efficacement aux fonctions d’élimination de l’organisme grâce à ses fibres.

  • Et enfin, son taux de sodium particulièrement bas en fait le légume idéal pour lutter contre l’hypertension.

Le Pissenlit

Sa floraison se termine parfois en décembre. Ne pas l’utiliser si l’on souffre d’insuffisance rénale ou cardiaque. Il soigne les rhumatismes. L’acné. La jaunisse. Le manque d’appétit. Les calculs (vessie). Il est excellent pour le foie. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

Le Cerisier

C’est le moment de s’occuper de ce joli arbre fruitier, on peut le faire jusqu’en juin. Fin de sa floraison. Il soigne la cystite et les calcul urinaires. Excellent anti-cellulite. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

Le Poirier

Son effloraison est jusqu’en juin. Il soigne la constipation, la digestion et la gastrite. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

La Fève

Sa floraison est de mars à juillet. Elle soigne les abcès et les démangeaisons. Excellente contre les soucis d’intestin. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

La Pulmonaire

Son anthèse se fini. Elle soigne les maux de gorge, bronchite et toux. (Voir mon livre de cuisine Tome 2).

La Pensée sauvage

Sa floraison est d’avril à octobre. Elle soigne mélangée à de l’ortie et de la violette les urticaires. Souvent utilisée en décoration dans les plats.

La Barbarée Vulgaris ou Herbe de la Sainte Barbe

Ses jolies fleurs jaunes entre Colza et Moutarde apparaissent d’avril à juillet. C’est une plante médicinale très utilisée pour traiter toutes sortes de blessures, plaies et ulcères. Ses feuilles forment un excellent emplâtre. Elle a des propriétés appétitives et digestives ce qui en fait un allié de choix pour lutter contre la digestion difficile. Grâce à ses capacités diurétiques et dépuratives, elle soigne très bien la goutte. Fort appréciée en salade pendant l’hiver, ses jeunes feuilles ont un goût de cresson.

La Ficaire

Fin de sa floraison et de sa récolte. Elle soigne exclusivement les hémorroïdes d’où son nom “herbe à hémorroïde”. La plante peut générer des troubles digestifs donc pas utilisée en culinaire.

Le Forsythia

Fin de sa floraison. Il soigne les furoncles et les pustules. Les oreillons et les infections des ganglions. Le refroidissement, le rhume, l’angine, les irritations de la gorge et la fièvre. Non comestible.

Le Pommier

Floraison d’avril à juin. Il soigne l’artériosclérose. Le cholestérol. La constipation et la diarrhée. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

Le Tussilage

Sa récolte continue jusqu’en juin. Il soigne les plaies et la toux. Cette plante ne s’utilise que sur un mois (sinon le foie ne le supporte pas) et elle est déconseillée aux femmes enceintes et qui allaitent. (Voir mon livre de cuisine Tome 2).

La Violette odorante

Sa floraison se termine en juillet. Elle soigne la bronchite et la toux. Excellente contre les rhumatismes. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

Le Fumeterre

Fin de sa cueillette. Il soigne les affections du foie. Est excellent contre l’eczéma. Fameux en cure pour régulariser et nettoyer la bile. A forte dose, il est toxique. déconseillé en cas d’insuffisance rénale et de la vésicule et d’hypertension. On le consomme sous forme de salade.

Le Coing

Fin de sa floraison. Il soigne la bronchite. Accélère la cicatrisation et la guérison des plaies. Fait baisser la fièvre. Ne pas l’utiliser en cas de digestion lente. Ne jamais le consommer cru ni avec des fruits ou aliments acides. Ne pas toucher à ses feuilles, elles contiennent du poison. (Voir mon livre de cuisine Tome 1 et 2).

L’Ajonc d’Europe ou Épineux

Floraison de janvier à décembre. Excellente plante mellifère. Utilisations des fleurs comme colorant (autrefois on les utilisait pour colorer les Œufs de Pâques). Il a des propriétés sédatives, vasoconstrictrices et diurétiques ainsi que laxative. Ses boutons floraux sont à macérer dans du vinaigre, excellent et cela remplace les câpres.

La Giroflée jaune ou Ravenelle ou des Murailles

Ses jolies fleurs jaunes vont nous tenir compagnie de janvier à juin. Elle était, autrefois utilisée comme diurétique. Elle soigne le cœur en provoquant à faible dose des effets contradictoires et elle renforce son activité comme la Digitale. Consommable en salade ou confite, son goût et son parfum se rapprochent du clou de girofle, d’où son nom, mais elle n’a rien à voir avec le giroflier. A dose élevée elle est toxique, il ne faut l’utiliser que sous contrôle médical. Fortement déconseillée pendant la grossesse.

L’Orange

Récolte de janvier à juillet. A utiliser avec modération si l’on souffre d’arthrite. Elle doit être supprimée de l’alimentation lorsqu’il y a des diarrhées ou que l’on souffre du foie et de la vésicule biliaire. A consommer le matin c’est mieux. Un proverbe arabe dit “L’orange est d’or le matin, d’argent à midi et de plomb le soir”. Elle soigne le cholestérol. La digestion et les flatulences. Les défenses immunitaires, elle est excellente pour les booster. Très bonne aussi contre le rhume. (Voir mon livre de cuisine Tome 2).



LES ANNUELS

La Bourse-à-Pasteur

Sa floraison est de janvier à décembre, quant à sa récolte, elle est de janvier à novembre. Elle soigne les règles abondantes. (Voir mon livre de cuisine Tome 2 + Soins).

Le Citron

Il soigne les abcès. L’angine, l’enrouement et la grippe. L’arthrite. Les calculs rénaux. Les flatulences. La gueule de bois. Les morsures d’insectes. Le saignement de nez. Le muguet et les verrues chez les enfants de 0 à 6 ans. (Voir mon livre de Cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

Le Fragon ou Faux Houx

La récolte de son rhizome est annuelle. En cuisine, les jeunes pousses étaient autrefois cueillies et consommées comme l’asperge sauvage sauvage. Cette pratique a encore lieu couramment en Italie. Elles se consomment cuites, en omelette par exemple, ou servies avec une vinaigrette ou une mayonnaise.

Son rhizome possède des vertus veinotoniques, anti-inflammatoires et anti-œdémateuses. Il est prescrit en cas de jambes lourdes ou plus généralement, pour lutter contre une mauvaise circulation sanguine, donc pour traiter aussi les hémorroïdes, les varices.

D’autres vertus lui sont accordées : diurétique, fébrifuge, tonique. Il est conseillé pour éliminer l’acide urique et les calcules rénaux, l’ictère, les troubles lymphatiques.

Le fragon contient des saponosides stéroïdiques, des flavonoïdes (rutoside), des acides-alcools (acide glycolique et acide glycérique) et du sel de potassium (nitrate de potassium). Les saponosides sont les molécules à partir desquelles la plante tire ses propriétés thérapeutiques. Ils agissent sur le tonus des fibres musculaires, tapissant la paroi des vaisseaux sanguins, favorisant, ainsi, leur contraction. Le fragon est commercialisé sous forme de pommade, de gélules, de teinture mère et de poudre totale.

Attention: les baies contiennent des saponines toxiques qui en cas d’ingestion peuvent entraîner des troubles digestifs, vomissements, diarrhées, voire l’hémolyse. Le fragon est déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes allergiques à ses composants.

Le Laurier Sauce

C’est seulement sa récolte qui l’est. Il soigne les douleurs arthritiques et les troubles de l’appareil digestif. Son huile est utilisée en friction pour soulager les douleurs des muscles et des articulations. Ne jamais utiliser l’huile essentielle par voie interne. Ne pas l’appliquer pure sur la peau en raison des risques d’allergie.

La Moutarde sauvage

Récolte et floraison. Elle soigne le mal de dos. Les rhumatismes. Le rhume. (Voir mon livre de Cuisine Tome 1 et 2).

Le Persil

Sa collecte l’est. Il soigne les calculs rénaux. l’haleine. Les morsures d’insectes. Excellent contre la rétention d’eau et le traitement de fond contre les ponts noirs. (Voir mon livre de Cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

Le Romarin

Récolte tout le temps. Il soigne les acouphènes. La boulimie. L’arthrose. La circulation. La fatigue nerveuse et le stress. Les courbatures. La forte fièvre. L’hypotension. La jaunisse. L’urticaire. (Voir mon livre de Cuisine Tome 1 et 2 + Soins).

 

LES PLANTATIONS À FAIRE



De Janvier à Mai

Le Prunellier

De Février à Juillet

Le Basilic



De Mars à Mai

L’Anis vert

L’Armoise

La Patate

L’Euphraise

La Mauve

La Guimauve officinale

Le Bleuet

l’Aunée (Grande)

De Mars à Juin
La Betterave

La Bardane

De Mars à Septembre

Le Mélilot



D’Avril à Mai

La Benoîte

L’Echinacée

D’Avril à Juillet

L’Achillée Millefeuille